Présentation

Pourquoi Native Forest ?

Tout est parti d’une volonté commune d’agir concrètement pour restaurer les forêts primaires et venir en aide aux populations qui en dépendent. 

Mais créer ou restaurer une forêt primaire n’est pas un concept anodin…

Nos premiers guides furent les peuples autochtones amérindiens avec une approche “sensible” de la nature. Il faut désormais reconstruire notre savoir et notre perception de l’environnement. Non, un arbre n’est pas seulement un matériau de construction ou de stockage de carbone…

La vision occidentale, très… économique, propose des modèles de “gestion durable” qui ne mènent qu’à des désastres écologiques et sociaux pour le profit à court terme de quelques uns.

Puis la découverte du docteur Akira Miyawaki et de ses travaux botaniques nous apporta la méthode. Ces 50 dernières années, ce sont des millions d’arbres qui furent plantés. Les résultats sont impressionnants et prouvent l’efficacité de sa théorie.

La philosophie, la méthode, l’équipe : le déclic était là.

Un nom ? NATIVE FOREST

Deux raisons à cela : premièrement le projet repose sur la plantation d’arbres natifs, c’est à dire originaires du lieu de plantation avant l’intervention de l’homme.

Ensuite le projet ne prend tout son sens qu’avec son intégration totale avec les populations locales (ou natives) du lieu de plantation des forêts. L’aide humanitaire apportée a pour objectif de les aider à construire un mode nutritif durable, avec le support des forêts plantées et l’agroforesterie.

Un lieu ? l'équateur

Ce berceau de la botanique mondiale est marqué historiquement par la préservation de l’environnement (gestion des îles Galapagos par exemple).

Notre projet peut y grandir librement.

Cependant, sa réputation de pays calme marqué par son positivisme social et sa richesse culturelle est entachée : depuis 2017 la déforestation s’accélère en raison d’une politique d’extraction minière et pétrolière massive sur les territoires ancestraux.

A cela s’ajoute un fort développement économique qui provoque un accroissement des inégalités : 68 % des pauvres sont parmis les peuples autochtones.

1 enfant sur 4 de ces populations souffre de malnutrition. La situation est critique.

Native Forest apporte toute son énergie au soutien de ces communautés extrêmement fragiles et menacées.

SUIVEZ-NOUS